Toulouse: Accusés d'avoir escroqué près de 200.000 euros à des personnes âgées en feignant d'être banquiers

FAITS DIVERS Les gendarmes ont arrêté trois personnes qui se faisaient passer pour de faux banquiers et vidaient les comptes des personnes âgées ou vulnérables

J.R.

— 

Illustration de la gendarmerie.
Illustration de la gendarmerie. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Leur scénario était bien rodé et a fait de nombreuses victimes. Trois personnes ont été interpellées et écrouées mercredi pour plusieurs faits d’escroqueries et de vols envers des personnes vulnérables, rapporte La Dépêche du Midi. Cette affaire a été menée par les gendarmes de la brigade de recherche de Toulouse Saint-Michel.

Ce couple, mari et femme, et un de leurs proches sont accusés de s’être fait passer pour des gendarmes, des employés d’organismes sociaux et même des salariés de banques pour berner leurs victimes durant toute l’année 2018. Les escroqueries ont eu lieu dans diverses villes de Haute-Garonne, en Ariège et dans le Tarn-et-Garonne pour un montant de près de 200.000 euros.

Faux banquier et faux coursier

Selon l'accusation, un membre de cette équipe se faisait passer pour un banquier en téléphonant à la victime pour l’informer d’un problème sur sa carte bancaire. Pour y remédier, un coursier venait chez la victime pour récupérer la carte. Croyant parler à son banquier, les victimes donnaient sans se méfier leur code de carte bancaire. Le coursier n’avait plus qu’à aller retirer tranquillement l’argent du compte de la victime.

Avec cette escroquerie bien huilée, les trois suspects auraient même réussi à extorquer près de 160.000 euros à une seule victime ! Au total, six personnes habitant dans les environs de Longages, Capens et Castelsarrasin avaient été arrêtées en début de semaine. Le faux coursier a été mis en examen pour « escroquerie et vols sur personne vulnérable ».