Les enquêteurs de l'OCLCO ont mis la main sur 1,5 tonne de résine de cannabis
Les enquêteurs de l'OCLCO ont mis la main sur 1,5 tonne de résine de cannabis — police nationale

ENQUETE

Seine-Saint-Denis: Un important trafic international de stupéfiants démantelé

Les enquêteurs de l’OCLCO ont saisi 1,5 tonne de résine de cannabis ainsi que 260.000 euros et des armes automatiques

  • Les enquêteurs de la direction centrale de la police judiciaire ont démantelé un trafic international de stupéfiants dirigé depuis la Seine-Saint-Denis.
  • Ils ont découvert 1,5 tonne de cannabis et ont saisi 260.000 euros.
  • Cinq personnes ont été interpellées, et vont être déférées devant un juge ce jeudi.

Une saisie de cannabis impressionnante. En début de semaine, les policiers de l’OCLCO (Office central de lutte contre la criminalité organisée) ont mis un coup d’arrêt à un trafic international de stupéfiants organisé depuis la  Seine-Saint-Denis, apprend 20 Minutes de source policière, confirmant une information de Franceinfo. Les enquêteurs ont mis la main sur 1,5 tonne de résine, dont la valeur est estimée à 4,5 millions d’euros, ainsi que sur une importante somme d’argent. Quatre hommes, âgés de 24 à 37 ans, ainsi qu’une femme ont été interpellés.

L’affaire commence il y a six mois. Les policiers de l’OCLCO surveillaient un homme qui, bien que sans emploi, menait grand train et fréquentait un « beau mec ». Connu de leurs services pour des vols à main armée, ils le soupçonnaient d’être impliqué dans un trafic d’armes. Avant de comprendre qu’il donnait plutôt dans le trafic de shit. « On le voyait disparaître trois ou quatre jours par mois et on a découvert qu’il faisait des allers-retours en Espagne », confie à 20 Minutes une source proche du dossier. Après avoir ramené la drogue en région parisienne, lui et ses complices la livraient partout en France, notamment dans le sud du pays.

« C’est un très bon »

L’homme est méfiant. Il change régulièrement de voiture, de plaques d’immatriculation, utilise plusieurs téléphones, des brouilleurs d’onde. « C’est un très bon », souffle notre source. Présenté comme le chef du trafic, il a été interpellé dans la nuit de dimanche à lundi, vers 4h30 du matin, en flagrant délit, à Tremblay-en-France. Trois autres hommes et sa compagne ont également été arrêtés et placés en garde à vue. Les policiers ont découvert 410 kg de cannabis dans des véhicules puis, dans un entrepôt à Aulnay-sous-Bois 900 autres kilos. Plusieurs tonnes de cannabis ont sans doute transité ici, estiment les enquêteurs.

Plus loin, un garage du Val-de-Marne où l’équipe avait l’habitude de garer des véhicules, les enquêteurs retrouvent 60.000 euros en liquide ainsi que deux pistolets 9 mm. Dans un autre box, 200 kilos de résine supplémentaires sous forme de valises marocaines. Lors de la perquisition du domicile du principal suspect, ils découvrent une autre arme automatique de calibre 7.62, des menottes et des brassards police. 200.000 euros ont par ailleurs été saisis sur un compte bancaire. Tous les cinq vont être présentés ce jeudi à un magistrat de la juridiction interrégionale spécialisée afin d’être mis en examen.