Hautes-Pyrénées: Ils dégommaient les abris-bus avec des fusils airsoft

VANDALISME Deux personnes ont été interpellées par les gendarmes des Hautes-Pyrénées pour les dégradations de dix abribus en deux nuits

J.R.

— 

Un pistolet mitrailleur Airsoft, réplique d'une véritable arme.
Un pistolet mitrailleur Airsoft, réplique d'une véritable arme. — Sojka Libor/AP/SIPA

Ils occupaient leur nuit d’une drôle de façon. Deux personnes ont été interpellées par les gendarmes des Hautes-Pyrénées pour avoir dégradé dix abribus sur trois communes du département, brisant leurs vitres à l’aide d’une arme. Ces dégradations avaient eu lieu dans les nuits du 1er et 2 février et du 5 au 6 février.

Les gendarmes de la brigade d’Ossun, à une dizaine au sud-ouest de Tarbes, chargés de l’enquête, ont visionné les films de vidéosurveillance d’une des communes, ce qui leur a permis d’identifier les auteurs des faits.

Plusieurs armes saisies

Arrêtés et placés en garde à vue, ils ont reconnu l’ensemble des faits de dégradations. Les perquisitions effectuées à leur domicile ont permis la saisie de plusieurs armes de type airsoft, qui avaient été modifiées pour pouvoir tirer des projectiles. Ces armes ont servi à la dégradation des différents abribus.

Les auteurs sont convoqués prochainement devant la justice pour répondre de ces actes.