Scandale de la viande de cheval: Un an ferme requis contre l'ex-directeur de Spanghero

PROCES Le parquet de Paris a requis un an de prison ferme contre l’ex-directeur de Spanghero, au cœur du scandale de la viande de cheval qui avait marqué l’Europe en 2013

Alexis Orsini

— 

L'usine Spanghero
L'usine Spanghero — SIPA PRESS

Trois ans de prison, dont deux avec sursis : c’est ce qu’a requis le parquet de Paris à l’encontre de l’ancien directeur de l'entreprise Spanghero, spécialisée dans la fabrication de viandes. Il est jugé, avec trois autres prévenus, dans le cadre du scandale de la viande de cheval vendue pour du bœuf, qui avait éclaté en Europe en 2013.

Jacques Poujol, poursuivi pour escroquerie en bande organisée et tromperies, est notamment soupçonnée d’avoir vendu, entre 2012 et 2013, plus de 500 tonnes de cheval en prétendant qu’il s’agissait de bœuf au fabricant de plats préparés Tavola.

Un mensonge qui aurait été tenu en bonne entente avec le négociant néerlandais Johannes Fasen, contre lequel quatre ans de prison ont été requis.