Seine-Saint-Denis : Le convoyeur de fonds disparu a été interpellé à Amiens

ENQUETE Le convoyeur de fonds qui a disparu lundi matin à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) a été interpellé à Amiens ce mardi, peu après le lancement d'un appel à témoin

A.O.

— 

Un appel à témoin a été lancé par la brigade de répression du banditisme.
Un appel à témoin a été lancé par la brigade de répression du banditisme. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Un jour après sa fuite, lundi à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), le convoyeur de fonds qui avait disparu après avoir vidé une partie de l'argent du fourgon a été interpellé à Amiens, selon une source proche de l'enquête citée par l'AFP.

L'homme a été interpellé aux alentours de 17 heures par la PJ et la BRI dans un appartement du centre ville « avec plusieurs sacs remplis de billets », encore en cours de comptage, mais qui représentent « au moins une grande partie du butin », a indiqué cette source. Elle a par ailleurs précisé que le conducteur, placé en garde à vue, « n'était pas séquestré », confirmant l'hypothèse d'une fuite.

Cette interpellation intervient peu après le lancement d'un appel à témoin de la brigade de répression du banditisme (BRB).

Elle espérait ainsi retrouver plus facilement Adrien Derbez, le chauffeur de la société Loomis, qui s’est volatilisé avec une partie de l’argent du fourgon, pour un préjudice estimé à un million d’euros. L'homme était parti avec le véhicule après avoir déposé deux collègues et le fourgon avait été retrouvé un peu plus tard partiellement vidé de son contenu.

Un homme « susceptible d’être armé et dangereux ».

L’appel à témoin précisait qu’il s’agit d’un homme aux cheveux bruns et aux yeux marron, né en 1991, qui mesure entre « 1,75 et 1,80 m » et qui est « susceptible d’être armé et dangereux ».

Les personnes susceptibles d’apporter des « éléments intéressants » pouvaient ainsi contacter le numéro 0800.00.27.08 ou envoyer un mail à l’adresse pppj-appelatemoin@interieur.gouv.fr