Tarn: Un lycéen se rend à la police après avoir vandalisé la cathédrale de Lavaur

FAITS DIVERS Après les dégradations mardi dans l’édifice religieux de Lavaur, un jeune homme de 17 ans a avoué en être l’auteur

J.R.

— 

La cathédrale Saint-Alain de Lavaur, dans le Tarn.
La cathédrale Saint-Alain de Lavaur, dans le Tarn. — R. Gabalda / AFP

Il s’agissait davantage d’une bêtise d’ado que d’un acte à portée religieuse. Un lycéen de 17 ans a reconnu être responsable des dégradations et des actes de vandalisme dans la cathédrale Saint-Alain de Lavaur. Il s’est rendu jeudi après-midi, en compagnie de ses parents, à la gendarmerie de Lavaur pour avouer ces incivilités commises le 5 février.

Selon La Dépêche du Midi, ce jeune scolarisé au lycée Las Cases, à proximité de la cathédrale, et habitant la commune de Teulat, a été placé en garde à vue et relâché jeudi soir.

D’autres jeunes impliqués

Mais ce lycéen pourrait ne pas être le seul responsable de ces dégradations car les images des caméras de vidéosurveillance de la ville montrent qu’il était accompagné par d’autres jeunes. Deux adolescentes ont notamment été vues sur le parvis de l’édifice, attendant le lycéen entré seul dans la cathédrale.

Des paquets de gâteaux vides avaient été retrouvés dans le confessionnal. Le bras du Christ avait été cassé, une croix renversée dans une autre chapelle et un début d’incendie dans la chapelle Sacré-Cœur a détruit une crèche.