Bobigny: Un chirurgien se suicide à l'hôpital Avicenne

DRAME Le médecin souffrait d'une maladie grave contre laquelle il luttait depuis plusieurs mois, a précisé la direction de l'établissement

Laure Gamaury
— 
A l'intérieur de l'hôpital Avicenne de Bobigny
A l'intérieur de l'hôpital Avicenne de Bobigny — POUZET20MN/WPA/SIPA

Il s’est donné la mort en se jetant par une fenêtre dimanche. Un chirurgien de 57 ans s’est suicidé par défenestration à l’hôpital Avicenne de Bobigny en Seine-Saint-Denis, son lieu de travail, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

Ce professeur, « responsable de l’activité de chirurgie bariatrique (NDLR chirurgie de l’obésité) et métabolique » de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris (AP-HP) en Seine-Saint-Denis « luttait depuis plusieurs mois contre une maladie grave », selon un message de la direction de l’hôpital diffusé en interne, dont l’AFP a eu connaissance.

« Des tensions très fortes »

« Un médecin s’est défenestré dimanche à Avicenne », a indiqué à l’AFP une source policière, confirmant une information du Parisien. « Une enquête est en cours », selon cette même source.

Le médecin s’est « habillé en tenue de travail » avant de mettre fin à ses jours, a précisé Christophe Prudhomme, médecin urgentiste à Avicenne et délégué CGT. Un suicide, « c’est toujours multifactoriel », a reconnu le syndicaliste. « Mais se suicider un dimanche sur son lieu de travail après s’être habillé en tenue, ce n’est pas anodin », a-t-il insisté, dénonçant « des tensions très fortes » au sein de l’établissement et « un contexte de management très délétère » selon lui.

Un CHSCT (Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) s’est tenu lundi dans l’établissement à la suite du drame, a indiqué M. Prudhomme, dont le syndicat réclame « une expertise sur les risques psycho-sociaux pour l’ensemble du personnel ». En décembre 2015, le cardiologue Jean-Louis Mégnien s’était donné la mort par défenestration à l’hôpital européen Georges Pompidou, à Paris, victime, selon ses proches, de harcèlement moral.