Finistère: Le violeur présumé surveillait les avis d'obsèques pour approcher les veuves

FAITS DIVERS L'homme a pu être identifié et a été mis en examen pour viol...

C.A.

— 

Illustration d'une patrouille de gendarmerie ici aux abords de Rennes.
Illustration d'une patrouille de gendarmerie ici aux abords de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

Sordide histoire. Le 11 janvier, un homme de 53 ans a été écroué pour viol et agression sexuelle sur personne vulnérable. Au-delà des faits, c’est le « mode opératoire », de l’homme qui interroge. Cet habitant de Quimper épluchait les avis d’obsèques pour tenter d’identifier des veuves fragilisées par le décès de leur conjoint, rapporte Le Télégramme.

En janvier, il a été aperçu au domicile d’une femme souffrant de la maladie d’Alzheimer et habitant à Bénodet (Finistère). D’après les premiers éléments de l’enquête, il avait approché la retraitée un an auparavant, après le décès de son mari. Le violeur présumé avait repéré le nom de la veuve et était entré en contact avec elle. Il aurait fait de même avec d’autres femmes, mais celles-ci n’auraient pas donné suite aux échanges, précise Le Télégramme.

L’homme mis en examen a été placé en détention provisoire. Inconnu des services judiciaires, il assure que la victime était consentante. Sa demande de remise en liberté a été rejetée.