«Gilets jaunes» en Aveyron : Le quartier général de Rodez détruit par un incendie

FAITS DIVERS Une enquête a été ouverte après l’incendie du QG des « gilets jaunes » de Rodez, en Aveyron, dans la nuit de samedi à dimanche…

B.C.
— 
Le campement des «gilets jaunes» de Rodez.
Le campement des «gilets jaunes» de Rodez. — QG Rodez / Facebook

Après ceux de Villefranche-de-Rouergue, en Aveyron, et de Graulhet dans le Tarn le week-end précédent, le campement des «gilets jaunes»​ de Rodez est parti en fumée dans la nuit de samedi à dimanche, sans faire de blessé.

Installé depuis le début du mouvement sur le rond-point Saint-Eloi, à l’entrée de la ville, le « quartier général » a été incendié. La police a ouvert une enquête pour déterminer l’origine du sinistre ; un véhicule stationné à proximité du QG a également été touché.


Appel pour trouver un nouveau terrain

Dépités, les « gilets jaunes » estiment que l’origine de l’incendie pourrait bien être criminelle, comme pour le QG de Villefranche-de-Rouergue.

Sur leur page Facebook «QG Rodez», les « gilets jaunes » lancent un appel pour trouver un nouveau terrain privé afin d’y installer leur campement « car le propriétaire du Mc Do ne souhaite plus nous accueillir », indique-t-il.