Loire : Un important trafic de cocaïne et cannabis démantelé dans la plaine du Forez

TRAFIC DE DROGUE Les gendarmes de la région Auvergne Rhône-Alpes ont démantelé un vaste trafic de cannabis et de cocaïne la semaine passée dans la plaine du Forez, dans la Loire…

Elisa Frisullo

— 

Près d'une centaine de gendarmes a été mobilisée sur cette opération. Illustration.
Près d'une centaine de gendarmes a été mobilisée sur cette opération. Illustration. — M. Allili / Sipa
  • Les gendarmes ont démantelé un vaste trafic de cannabis et de cocaïne la semaine passée dans la plaine du Forez, dans la Loire.
  • Onze suspects ont été interpellés dans le cadre de cette affaire qui a mobilisé les enquêteurs pendant un an.

Il aura fallu un an d’investigations et de surveillance pour que l’enquête aboutisse. Mardi dernier, une centaine de gendarmes de la région Auvergne Rhône-Alpes a démantelé un vaste trafic de drogue à Andrezieu-Bouthéon, dans la Loire. Onze personnes suspectées d’être impliquées dans ce réseau ont été interpellées, indique la gendarmerie de la Loire.

A l’issue de leur présentation au parquet, cinq personnes ont été placées en détention provisoire dans différentes maisons d’arrêt de la région. Six autres suspects ont été placés sous contrôle judiciaire.

75 consommateurs entendus

Ces trafiquants présumés sont suspectés d’avoir « alimenté en résine de cannabis, en herbe de cannabis et en cocaïne de très nombreux consommateurs de la commune mais également des villes voisines de la plaine du Forez », précisent les gendarmes sur leur page Facebook.

Dans le cadre des perquisitions menées au domicile des suspects ou dans des dépendances, plusieurs véhicules acquis grâce aux bénéfices du trafic, des sommes d’argent importantes, plus de trois kilos de cannabis et 15 grammes de cocaïne ont été saisis. Des chambres de culture de cannabis ont aussi été découvertes et démantelées.

« Un restaurant d’une commune périphérique servant aux transactions et au stockage du produit illicite a été placé sous main de justice », selon la gendarmerie. Dans le cadre de ces investigations, 75 consommateurs ont été entendus et devront répondre ultérieurement de leur consommation illicite.