Charente-Maritime: Un surveillant de prison se suicide sur son lieu de travail

FAITS DIVERS Un gardien de 49 ans s’est pendu dans la nuit de samedi à dimanche à l’intérieur du centre de détention de Bédenac dans lequel il travaillait…

E.P. avec AFP

— 

Le centre de détention de Bédenac, en Charente-Maritime.
Le centre de détention de Bédenac, en Charente-Maritime. — Capture d'écran Google maps

Dans la nuit de samedi à dimanche, un surveillant de prison de 49 ans s’est donné la mort au centre de détention de Bédenac, commune située en Charente-Maritime. La direction interrégionale des services pénitentiaires à Bordeaux a communiqué sur ce drame, ce jeudi.

L’homme, marié et père de trois enfants, a été retrouvé pendu par ses collègues qui n’ont pu le ranimer, a ajouté la même source, confirmant une information du quotidien Sud-Ouest.

« Toutes les pistes amènent à penser que cet acte n’est pas lié au travail », a ajouté la direction. On ignore les raisons de ce passage à l’acte sur son lieu de travail.

« Très bien noté »

Le surveillant, très bien noté, était gradé et chef d’équipe dans cet établissement d’une capacité de 160 détenus qui accueille des fins de peine et les prépare à leur sortie.

Le geste du surveillant a suscité beaucoup d’émotion parmi le personnel, mais aussi parmi les détenus, selon la même source.