Rennes: Il lance une fausse alerte à la bombe dans un avion pour ne pas que ses parents le rejoignent

FAITS DIVERS Parti de Lyon pour rejoindre Rennes, un avion de la compagnie EasyJet a été contraint de faire demi-tour vendredi...

Jérôme Gicquel

— 

Un Airbus de la compagnie aérienne Easyjet ici à l'aéroport de Rennes.
Un Airbus de la compagnie aérienne Easyjet ici à l'aéroport de Rennes. — C. Allain / 20 Minutes

L’auteur de l’alerte à la bombe qui a obligé un avion d’EasyJet à rebrousser chemin vendredi après-midi a été identifié. Il s’agit d’un étudiant rennais de 23 ans. Pour expliquer son geste, le jeune homme a indiqué aux enquêteurs qu’il « ne souhaitait pas que ses parents, qui avaient pris place à bord de cet avion, le rejoignent ».

Parti de Lyon, l’avion avait été contraint de faire demi-tour vendredi après-midi à la suite d’un appel téléphonique anonyme. L’incident a entraîné une interruption totale du trafic de 40 minutes à l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry.

Convoqué devant la justice le 21 mai

A l’issue de sa garde à vue, le jeune homme a été déféré devant le parquet de Rennes. « Il ne paraît pas atteint de troubles d’ordre psychologique et est totalement inconnu des services de police », souligne le parquet de Rennes, ajoutant que « la motivation de son acte n’est d’aucune manière en lien avec une quelconque action terroriste ».

Il sera convoqué devant la justice le 21 mai. Il encourt pour ces faits une peine de cinq ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende. En attendant son procès, il devra se présenter régulièrement au commissariat de Rennes et a interdiction d’entrer dans un aéroport.