«Gilets jaunes» à Narbonne: Douze suspects interpellés après l'incendie du péage

FAITS DIVERS Douze individus ont été arrêtés ce lundi matin et placés en garde à vue...

N.B.

— 

Le péage de Narbonne sud le 3 décembre 2018, après un premier incendie.
Le péage de Narbonne sud le 3 décembre 2018, après un premier incendie. — Alain ROBERT/SIPA

Douze personnes ont été interpellées par les gendarmes et placées en garde à vue, ce lundi matin, dans le cadre des investigations sur l’incendie et la destruction du péage Sud de Narbonne, dans l’Aude, rapporte L'Indépendant.

La barrière de péage Croix-Sud avait été la proie des flammes, puis saccagée, une première fois, dans la nuit du 1er au 2 décembre, en marge d’une manifestation de « gilets jaunes ». L’échangeur avait été une nouvelle fois ciblé quinze jours plus tard.

Entrées et sorties interdites

Depuis, les entrées et les sorties au péage sont interdites à Narbonne-Sud.

Il y a dix jours, dix-huit manifestants avaient été mis en examen dans le cadre de l’enquête sur les dégradations survenues sur le péage de Bessan, dans l’Hérault, l’autre bastion des « gilets jaunes » en Languedoc. Douze avaient été placés en détention provisoire.