Calais: Interpellation de passeurs juste avant une traversée de la Manche

FAITS DIVERS Les deux individus tentaient de faire traverser des migrants depuis une plage près de Calais…

20 Minutes avec AFP

— 

Une embarcation de migrants interceptée dans le détroit du Pas-de-Calais (illustration).
Une embarcation de migrants interceptée dans le détroit du Pas-de-Calais (illustration). — Gendarmerie maritime

Mardi, deux passeurs irakiens ont été interpellés sur une plage près de Calais a annoncé, mercredi, le préfet du Pas-de-Calais, Fabien Sudry. Ils sont suspectés d’avoir tenté de faire traverser vers la Grande-Bretagne une migrante et un enfant, eux aussi irakiens.

L’interpellation, qui a eu lieu mardi au petit matin à Blériot-Plage, sur la commune de Sangatte, a été menée par la Brigade mobile de recherche de la Police aux frontières de Coquelles. Les deux hommes ont pu être identifiés car ils étaient déjà connus des autorités dans le cadre d’une autre enquête. Ils ont été placés en garde à vue pour aide au séjour en bande organisée, a précisé le procureur de Boulogne-sur-Mer, Pascal Marconville.

Des tentatives en forte augmentation

En 2018, « 26 réseaux » de passeurs de migrants à destination de la Grande-Bretagne ont été démantelés sur l’ensemble du littoral du Nord/Pas-de-Calais, selon la préfecture du Pas-de-Calais.

Fabien Sudry a indiqué qu’il y avait actuellement entre 350 et 400 migrants dans la région de Calais, un chiffre « en baisse » par rapport aux derniers mois et « 20 fois inférieur » à la situation qui prévalait vers 2015-2016, où l’on recensait alors de 6.000 à 10.000 migrants dans le Calaisis.

En revanche, a-t-il dit, on constate « une accélération » des tentatives de traversée maritime « depuis le mois d’octobre ». Au total, en 2018, 71 tentatives de traversée, avortées ou réussies, ont été recensées des deux côtés de la Manche, contre seulement 12 en 2017 et 23 en 2016, selon des chiffres communiqués par la préfecture.