Marseille: Deux interpellations après la revente d'informations par un agent de la DGSI

MEURTRE A MARSEILLE Deux personnes ont été interpellées dans le cadre de l'affaire Horus, dans laquelle un agent de la DGSI a revendu des informations pour combler une dette... 

A.M.

— 

Une voiture de police à Marseille (illustration).
Une voiture de police à Marseille (illustration). — Amandine Rancoule / 20 Minutes

L’affaire avait défrayé la chronique à la fin de l’année 2018. Deux personnes ont été interpellées par la DGSI, mardi matin dans le 8e arrondissement de Marseille, dans le cadre de l’affaire Haurus. Comme l’explique La Provence, ces deux personnes sont connues pour des trafics de stupéfiants, mais pas comme des cadors.

Deux assassinats

Haurus, du nom de cette divinité grecque qu’utilisait un brigadier de la DGSI pour revendre des informations confidentielles et des faux documents, alors qu’il était en proie à de grosses difficultés financières.

Selon Le Monde, ces informations ont pu mener à l’assassinat de Jean-Louis Grimaudo, ainsi qu’à celui d’Adil Attar dans lequel Endin Gundes est considéré comme une victime collatérale. Le rôle précis des deux hommes reste pour le moment inconnu.