La prison d'Angers.
La prison d'Angers. — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

FAITS DIVERS

Angers: Un détenu meurt en prison juste après avoir dénoncé des violences lors de sa garde à vue

Le procureur d'Angers a ouvert une enquête. Idem pour la police des polices...

Il avait été interpellé le 9 janvier puis placé, le 10 janvier, en détention provisoire à la maison d’arrêt d’Angers. Un homme de 29 ans, condamné à plusieurs reprises par le passé, a été retrouvé mort dans sa cellule le lendemain matin.

Le procureur de la République d’Angers a ouvert une enquête pour savoir ce qu’il s’est passé. La piste toxicologique est envisagée mais elle doit être confirmée par des expertises, révèle Ouest-France.

L’IGPN saisie d’une enquête

En parallèle, une autre enquête a été ouverte par l'inspection générale de la police nationale (IGPN). La police des polices a en effet été saisie par le parquet de Saumur pour déterminer si le détenu avait été victime de violences policières lors de sa garde à vue. Le trentenaire avait en effet dénoncé des coups subis au commissariat.

Sont-ils avérés ? Si oui, ont-ils un lien avec le décès du trentenaire lors de sa première nuit de détention ? Les conclusions des enquêteurs sont très attendues.