Paris: Un homme soupçonné de s'être masturbé dans le métro placé en garde à vue

EXHIBITION Mi-décembre, une étudiante de 20 ans avait diffusé la vidéo d’un homme s’asseyant face à elle dans le métro et se masturbant. Il l’avait ensuite suivi dans le métro…

F.H.

— 

Un policier de la Brigade des réseaux franciliens (BRF) dans le métro. (Illustration)
Un policier de la Brigade des réseaux franciliens (BRF) dans le métro. (Illustration) — FRANCOIS GUILLOT / AFP

EDIT: «20 Minutes» a appris de source judiciaire ce jeudi que l'homme soupçonné d'être l'auteur des faits de masturbation filmés dans le métro va être jugé ultérieurement au tribunal correctionnel. «Le parquet a requis son placement sous contrôle judiciaire d'ici à cette audience.»

« Cette fois, c’était trop grave, j’en ai eu marre. Je me suis dit je vais filmer pour qu’il y ait une preuve. » Le 14 décembre, 20 Minutes recueillait le témoignage de Safiétou, étudiante de 20 ans, après la diffusion sur son compte Twitter d’une vidéo d’un homme se masturbant face à elle dans le métro. « Un individu soupçonné d’être l’auteur des faits a été placé en garde à vue, mardi, dans le cadre de l’enquête ouverte du chef d’exhibition sexuelle », a appris 20 Minutes de source judiciaire confirmant une information du Parisien.

Après le dépôt de plainte de la jeune femme, l’enquête avait été confiée à la Brigade des réseaux franciliens (BRF). Un dépôt de plainte qui a permis à la RATP​ de donner les bandes-vidéo des caméras de surveillance à la police. « C’est uniquement sur réquisition de la police que nous pouvons les donner, explique la régie. Grâce à cela on peut remonter le trajet de l’homme, l’identifier et l’intercepter pour le mettre hors d’état de nuire. »

En novembre, une jeune femme avait filmé l’homme qui lui avait mis une main aux fesses dans le métro. En comparution immédiate, l’homme avait écopé d’une peine de trois mois de prison avec sursis.