Carcassonne: La maison du maire de Trèbes taguée et visée par un cocktail Molotov

VANDALISME Des inscriptions « GJ » et « Monsanto » ont été relevés sur la façade du maire de Trèbes, également ciblée par un cocktail molotov…

N.S.
— 
Le domicile du maire de Trèbes a été la cible d'actes de vandalisme.
Le domicile du maire de Trèbes a été la cible d'actes de vandalisme. — H. Menal/ 20 Minutes

Le maire de Trèbes Eric Ménassi est sidéré. L’élu audois a eu la mauvaise surprise samedi matin de retrouver un mur de sa maison tagué à la peinture orange, et ciblé par un cocktail Molotov, rapporte L’Indépendant. Parmi les inscriptions : « GJ » (pour « gilets jaunes ») et « Monsanto ».

Le premier magistrat de cette commune d’environ 5.600 habitants, également vice-président de Carcassonne Agglo, ne veut pas croire que des « gilets jaunes » soient derrière ces méfaits. « On se sert d’eux pour cacher des actes qui sont du pur vandalisme », assure-t-il dans le quotidien régional. Lequel indique que le mouvement s’est peu manifesté à Trèbes, si ce n’est par quelques actions devant le siège du géant américain des biotechnologies agricoles Monsanto, situé sur la commune.

Une minute de silence pour les victimes de l’attentat et des inondations

En revanche, des « gilets jaunes » audois avaient observé une minute de silence le 1er décembre sur le parking du Super U de Trèbes. Il s’agissait d’honorer la mémoire des victimes des inondations d’octobre et de l’attaque terroriste dans ce magasin ainsi qu’à Carcassonne, qui avait fait quatre morts.