«Gilets jaunes» à Paris: Un homme placé en garde à vue dans l'affaire du fusil d'assaut volé

ENQUÊTE L'arme, dérobée dans une voiture de police par des casseurs, n'a toujours pas été retrouvée...

Thibaut Chevillard

— 

Le fusil d'assaut se trouvait dans un véhicule de police quand il a été volé (illustration)
Le fusil d'assaut se trouvait dans un véhicule de police quand il a été volé (illustration) — C. Allain / 20 Minutes / PicMonkey

Un homme a été interpellé ce mardi matin dans le cadre de l’enquête sur le vol d’un HK G36 lors d’une manifestation des «gilets jaunes », apprend 20 Minutes de sources concordantes, confirmant une information du Parisien. Agé de 24 ans, il a été placé en garde à vue par les enquêteurs du 1er district de police judiciaire qui opéraient sur commission rogatoire d’un juge d’instruction. Les policiers tentent de déterminer son degré d’implication.

Le fusil d’assaut n’a pas été retrouvé lors de la perquisition du domicile du suspect, déjà connu de la police pour des faits de droit commun. Il avait été dérobé le 1er décembre, lors d’une manifestation des « gilets jaunes » à Paris. Plusieurs manifestants s’étaient attaqués à une voiture de police près de la station Iéna, dans le 16e arrondissement de Paris, dans laquelle se trouvait l’arme qui a disparu.

Un suspect déjà mis en examen

Il s’agit du deuxième suspect arrêté par les enquêteurs dans ce dossier. Une autre personne, elle aussi soupçonnée d’être liée au vol du fusil, avait été interpellée dans le 12e arrondissement et placée en garde à vue. Elle avait été mise en examen et écrouée le 8 décembre, avait indiqué le parquet de Paris.

«Gilets jaunes»: Edouard Philippe annonce une «loi nouvelle» pour durcir les sanctions contre «les casseurs»