Vendée: L'entrée de la maison de la députée Patricia Gallerneau murée pendant la nuit

FAITS DIVERS L'élue Modem-LREM accuse les « gilets jaunes »...

F.B.

— 

Le mur érigé en pleine nuit à l'entrée du domicile de la députée Patricia Gallerneau.
Le mur érigé en pleine nuit à l'entrée du domicile de la députée Patricia Gallerneau. — Patricia Gallerneau/Facebook

Réveil désagréable pour Patricia Gallerneau, députée Modem-LREM de Vendée. En ouvrant les volets de son domicile familial ce dimanche matin, elle découvre un mur dressé devant chez elle. La construction de parpaings, réalisée pendant la nuit, barre l’entrée de sa propriété située sur la commune de Talmont-Saint-Hilaire, près des Sables-d’Olonne. D’après les photos publiées par l’élue sur les réseaux sociaux, plus d’une quarantaine de parpaings ont été empilés, apparemment sans réveiller le voisinage.

Le mur érigé en pleine nuit à l'entrée du domicile de la députée Patricia Gallerneau.
Le mur érigé en pleine nuit à l'entrée du domicile de la députée Patricia Gallerneau. - Patricia Gallerneau/Facebook

« Je les supplie de faire le ménage dans leurs rangs »

Qui a pu agir de la sorte ? Pour Patricia Gallerneau, 64 ans, il s’agit de « gilets jaunes ». « A quoi servent le dialogue, la communication, mes réceptions, jamais refusées, s’ils viennent en douce de nuit, murer le domicile d’une famille… », s’indigne la députée de la deuxième circonscription de Vendée sur sa page Facebook.

« Je les comprends, je les écoute, je les soutiens dans leurs revendications lorsqu’elles sont justifiées. Mais je les supplie de faire le ménage dans leurs rangs et d’éjecter tous les imbéciles, haineux, racistes et homophobes qui s’y cachent et qui les décrédibilisent fortement ! » ajoute l’élue. Elle va déposer plainte.

Patricia Gallerneau est députée depuis juin 2017. Elle a également été conseillère régionale des Pays-de-la-Loire de décembre 2015 à avril 2018.