Bordeaux: «Pas d’anomalie mentale» relevée chez l’adolescent qui aurait poignardé son frère et sa sœur

VIOLENCE L’adolescent de 15 ans qui aurait grièvement blessé son petit frère et sa petite sœur en les poignardant, jeudi à Pessac (Gironde), aurait reconnu les faits et expliqué avoir agi « sous l’emprise de la colère »…

Mickaël Bosredon

— 

Illustration police nationale.
Illustration police nationale. — Gilles Varela

L’adolescent de 15 ans suspecté d'avoir poignardé son petit frère et sa petite soeur jeudi à Pessac, dans la banlieue de Bordeaux, a été placé en détention samedi, et une information judiciaire pour « tentative d’homicides volontaires sur mineurs de moins de 15 ans » a été ouverte par le parquet de Bordeaux.

Selon le parquet, l’adolescent aurait reconnu l’agression au couteau de son frère de 11 ans et de sa sœur de 7 ans. Il aurait agi « sous l’emprise de la colère » motivée selon lui par « un sentiment d’injustice ». « Le psychiatre qui a examiné l’auteur de ces faits n’a pas relevé d’anomalie mentale ou psychique », selon le procureur de Bordeaux, Marie-Madeleine Alliot. L’état de santé des deux victimes s’est amélioré, ajoute le parquet, et leurs jours « ne sont plus en danger ».

Il avait pris la fuite sans prévenir les secours

L’agression s’était produite jeudi après-midi au domicile familial, en l’absence des parents. L’adolescent avait pris la fuite après l’agression, abandonnant les deux victimes sans prévenir les secours. Il avait été interpellé à un arrêt de tramway, à Pessac, une heure plus tard.

Son petit frère blessé au flanc s’était réfugié chez des voisins qui avaient donné l’alerte.