La Réunion: La situation de 62 migrants sri-lankais étudiée par un juge des libertés

ASILE Arrivés ce vendredi, ils ont été logés à l’aéroport et dans deux hôtels de l’île…

20 Minutes avec agence
— 
Un tribunal. (Illustration)
Un tribunal. (Illustration) — V. WARTNER / 20 MINUTES

À la demande de leurs avocats, 62 migrants sri-lankais avaient rendez-vous ce mercredi à La Réunion avec un juge des libertés et de la détention (JLD). Ce dernier devra décider soit de prolonger leur séjour en zone d’attente ou dans des structures d’hébergement, soit de leur accorder la liberté.

La grande majorité des migrants a d’ores et déjà déposé une demande d’asile auprès des autorités. Un couple, dont la demande d’asile déposée il y a longtemps a été acceptée, a déjà été libéré, rapporte France Info La Réunion.

Certains pourraient être reconduits au Sri-Lanka

Les migrants sont arrivés ce vendredi à bord du navire « Wasana 1 ». Depuis, femmes et enfants ont été logés dans un espace dédié à l’aéroport de Gillot. Les hommes ont été emmenés dans deux hôtels de l’île. Un important dispositif de sécurité a été mis en place autour du tribunal le jour de l’audience.

Lors de l’audience, les demandeurs d’asile bénéficient de l’assistance de deux traducteurs. Préfecture et police aux frontières vont ensuite faire entendre le point de vue de l’Etat, avant les plaidoiries des avocats. Les migrants devront revenir au tribunal plus tard – sans doute tard dans la nuit – pour connaître le jugement.

Les avocats des demandeurs d’asile, appuyés par la Cimade et la Ligue des Droits de l’Homme, cherchent actuellement des logements pour leurs clients. Mais si l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra) ne valide pas leurs demandes d’asile, certains pourraient être reconduits au Sri Lanka.