Le Mans: La «fraude très sophistiquée» d'un chauffeur routier pour zapper sa pause

FRAUDE Un poids lourd a été arrêté fin novembre près du Mans. Son boîtier de contrôle était trafiqué pour permettre «l’enregistrement de périodes de repos fictives»...

J.U.
— 
Un poids-lourd (illustration)
Un poids-lourd (illustration) — C. Allain / APEI / 20 Minutes

Il s’agit d’une combine « rarement mise en évidence en France ». Dans un communiqué publié ce mardi, la préfecture des Pays de la Loire annonce avoir révélé une « fraude très sophistiquée » lors d’une opération de contrôle des transports routiers.

Fin novembre, les contrôleurs de la Dreal ont intercepté le poids-lourd en cause près du Mans (Sarthe). Surprise : le chronotachygraphe, ce petit boîtier de contrôle placé dans le véhicule, avait été trafiqué. Ce qui « permettait au conducteur de circuler tout en enregistrant un temps de repos », pourtant très réglementé dans la profession

Périodes de repos fictives

« Une puce avait été remplacée, une déviation avait été créée », et « des soudures anormales » ont été découvertes. « Le conducteur utilisait le dispositif en l’activant avec une clé USB, ce qui neutralisait les informations de vitesse transmises au chronotachygraphe, et avait pour conséquence l’enregistrement de périodes de repos fictives », détaille la préfecture.

L’entreprise de transports, polonaise, a payé une consignation de 3.000 euros auprès du tribunal de grande instance du Mans. Plus de 1.100 euros ont été nécessaires pour la remise en conformité du véhicule. La préfecture indique qu’en France, ce type d’infraction est passible de 30.000 euros d’amende et d’une peine de prison d’un an.