«Gilets jaunes» à Nantes: Seize interpellations et des blessés légers lors de la manifestation

MANIFESTATION Environ 1.200 personnes ont participé à l'acte 5 des «gilets jaunes» à Nantes, samedi. Des manifestants et des policiers ont été blessés...

20 Minutes avec AFP

— 

La manifestation des gilets jaunes à Nantes s'est déroulée dans un climat tendu
La manifestation des gilets jaunes à Nantes s'est déroulée dans un climat tendu — S. Salom Gomis/ AFP
  • Des affrontements ont eu lieu, samedi en centre-ville de Nantes, en marge du défilé des «gilets jaunes».
  • La police a procédé à 16 interpellations.

Les samedis se suivent et se ressemblent, à Nantes, et ce même si la mobilisation au niveau national était en baisse. Environ 1.200 personnes ont défilé dans une certaine tension samedi, pour l'acte 5 des «gilets jaunes». La police indique avoir procédé à seize interpellations.

Les participants au défilé ont d'abord parcouru dans le calme le cours des 50-Otages, jusqu'à la préfecture. Sans parcours préétabli, le cortège a alors été repoussé par les forces de l'ordre qui ont tiré des grenades lacrymogènes. Puis les manifestants ont repris le chemin inverse et ont effectué des va-et-vient, la police bloquant les accès aux rues perpendiculaires. 

Deux policiers et six manifestants blessés

A la tombée de la nuit, la foule est devenue moins nombreuse et s'est déplacée vers les bords de Loire, où ont eu lieu des échauffourées. Deux policiers ont été blessés légèrement, l'un au coude et l'autre au genou. Parmi les manifestants, la préfecture a dénombré quatre blessés légers et a indiqué qu'une banque avait été dégradée et une voiture incendiée. 

«Tant que Macron sera au pouvoir, je continuerai (...) je serai là tous les samedis jusqu'à ce qu'on obtienne satisfaction ou que le gouvernement dégage», a promis Patrick, 60 ans, qui a dit n'avoir jamais participé à des manifestations avant le début du mouvement. «Le poids des charges nous empêche de vivre aussi bien que la génération de nos parents», déplorait pour sa part Manuella, une aide-soignante de 35 ans, mère de deux enfants.

Un défilé calme à Saint-Nazaire

En prévision de la manifestation de ce samedi, les transports en commun avaient été interrompus dans le centre de Nantes, avant de reprendre à partir de 18H00 et le match de foot de Ligue 1 opposant Nantes à Montpellier a été reporté à la demande de la préfecture de Loire-Atlantique. Ailleurs dans le département, la préfecture a indiqué que 280 manifestants -600, selon les organisateurs- avaient défilé à Saint-Nazaire «dans le calme».