Blocage des lycéens à Mulhouse: Un policier blessé par une moto, mais pas sa vie n'est pas en danger

MANIFESTATION Un policier renversé et blessé par un motard, une voiture incendiée, une autre retournée, la situation est tendue dans le centre de Mulhouse (Haut-Rhin) après un nouveau blocage de lycéens ce vendredi…

B.P. avec AFP

— 

Un policier a été blessé dans une ambiance tendue entre manifestants et forces de l'ordre après un nouveau blocage de lycéens à Mulhouse
Un policier a été blessé dans une ambiance tendue entre manifestants et forces de l'ordre après un nouveau blocage de lycéens à Mulhouse — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

[EDIT : Le préfet du Haut-Rhin a tenu un point presse à la mi-journée, confirmant la blessure du policier, dont les jours ne sont toutefois pas en danger]

Cocktail Molotov et gaz lacrymogènes, l’ambiance était déjà tendue ce jeudi à Mulhouse (Haut-Rhin). Un jour plus tard, la contestation de lycéens de la ville du sud de l’Alsace n’a pas baissé contre les réformes prévues pour ces établissements scolaires et leurs élèves. D’après L'Alsace, un nouveau blocage a notamment été mis en place devant le lycée Schweitzer ce vendredi matin.

Dans le centre-ville à proximité du centre commercial Porte jeune, la situation s’est envenimée peu après entre les manifestants et les forces de l’ordre. Selon nos confrères du quotidien régional, une voiture a été incendiée et une autre a été retournée. D’après une information confirmée par le préfet du Haut-Rhin à l’AFP, un policier a également été grièvement blessé.

Touché aux deux jambes, le représentant des forces de l’ordre a été rapidement pris en charge par les pompiers. Toujours selon Laurent Touvet, « une moto pilotée par un lycéen [qui] lui a foncé dessus » est à l’origine de sa blessure « aux deux jambes » avec « des plaies ouvertes sérieuses ». Le policier pourrait souffrir de fractures, mais sa vie n’est toutefois pas en danger.

Mairie et plusieurs commerces fermés dans le centre

Le conducteur présumé du véhicule, circulant alors sans casque et avec une cagoule, a été interpellé. Comme plus d’une dizaine d’autres dans la ville. La mairie de Mulhouse et plusieurs commerces ont d’ailleurs été fermés. Des bus auraient été caillassés. Le réseau de transport de la ville fait savoir que les trams et plusieurs lignes de bus ne circulaient plus dans la matinée.

La veille, la rectrice de l’académie de Strasbourg avait diffusé un appel au calme, après le blocage de cinq lycées de l’académie de Strasbourg et plusieurs débordements, déjà. Dans un établissement du Bas-Rhin, un assistant d’éducation a été frappé par une personne extérieure à celui-ci, jeudi. Pour cette agression, une plainte devait être déposée par le rectorat.