Nantes: De nouveaux poteaux de caméras de vidéosurveillance tronçonnés

DEGRADATIONS Au moins trois mâts de caméras ont été dégradés, ces derniers jours à Nantes...

J.U.

— 

Une caméra de videosurveillance dans les rues de Grenoble (illustration.
Une caméra de videosurveillance dans les rues de Grenoble (illustration. — 20MINUTES

Un premier « tronçonnage » avait eu lieu fin novembre, quartier des Dervallières. Ces derniers jours, dans le même quartier, des individus s’en sont de nouveau pris aux caméras de vidéosurveillance de la ville de Nantes, ou plus précisément aux poteaux qui les supportent.

Mercredi, peu après 2h du matin, trois personnes ont été filmées par l’une d’elle, rue Honoré-Daumier. L’une d’elle était en train de scier le mât d’une caméra à l’aide d’un lapidaire, rapporte la police. Il a également été aperçu en train de « commencer à découper » un autre poteau, rue Edmond Bertreux. Selon la police, un autre cas a été signalé à Nantes-nord, jeudi. Là encore, un poteau métallique supportant une caméra « a été scié à sa base », rue Samuel-de-Champlain.

Pour rappel, une centaine de caméras de vidéosurveillance sont installées dans les rues de Nantes depuis le mois d’avril. Un centre de supervision urbain pilote toutes ces caméras, répartis dans différents quartiers.