«Gilets jaunes» à Perpignan: Une manifestante hospitalisée d'office pour troubles psychologiques

FAITS DIVERS Elle a été interpellée dimanche pour refus d'obtempérer...

Jerome Diesnis

— 

Une voiture de police (Illustration)
Une voiture de police (Illustration) —

Une « gilet jaune » de Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, a été hospitalisée d’office dans un établissement spécialisé, rapporte L'Indépendant.

Dans la soirée du 2 décembre, alors que des affrontements entre forces de l’ordre et « casseurs » avaient éclaté à la barrière de péage Perpignan-Sud, occasionnant de nombreux dégâts,​ la manifestante avait été interpellée par des policiers.

Pneus et palettes

Arrêtée pour un refus d’obtempérer, elle se trouvait, poursuit le quotidien régional, au volant d’un véhicule qui était suspecté de transporter des pneus et des palettes.

La conductrice a été placée en garde à vue. Examinée par un expert, indique le journal, la manifestante serait victime de troubles psychologiques.