VIDEO. «Gilets jaunes» à Narbonne : Au péage, les dégâts sont «colossaux»

VANDALISME Cinq personnes ont été interpellées, après la nuit de chaos, de samedi à dimanche...

Nicolas Bonzom

— 

Les dégâts sont colossaux au péage de Narbonne.
Les dégâts sont colossaux au péage de Narbonne. — Préfecture de l'Aude.

Au péage Sud de Narbonne, dans l’Aude, les dégâts sont « colossaux », déplore Laurent Noé, de Vinci Autoroutes. Dans la nuit de samedi à dimanche, en marge de la manifestation des « gilets jaunes », des « casseurs » ont investi le rond-point de Croix-Sud, saccageant et incendiant la barrière de péage, des véhicules et des bâtiments.

Plusieurs photos et vidéos, postées sur les réseaux sociaux, témoignent de cette nuit d’émeute. Le site, fermé aux usagers, est totalement ravagé. « L’outil de travail est totalement détruit, regrette Laurent Noé. Nous n’avons pas encore estimé l’ensemble des dégâts. Notre priorité, c’est la sécurité. Celle de nos salariés, des automobilistes, mais aussi des manifestants, qui ne nous veulent visiblement pas toujours du bien. Nous faisons tout ce qui est possible pour maintenir la circulation. Nous compterons après. »

 

Cinq suspects « de moins de 30 ans », dont un adolescent

Interpellées entre samedi soir et dimanche matin, cinq personnes ont été placées au lendemain des faits en cellule de dégrisement, et n’ont pas pu être tout de suite entendues par les enquêteurs. Selon L'Indépendant, il s’agirait d’individus « de moins de 30 ans », dont un adolescent de 15 ans. Des investigations sont en cours pour définir les éventuelles responsabilités de chaque suspect dans cette nuit de chaos.

Le péage de Narbonne-Sud n’est pas le seul à avoir été touché par des actes de vandalisme en Languedoc-Roussillon. Des panneaux routiers ont été incendiés à Poussan, et des échangeurs ont été saccagés à Carcassonne et Perpignan.