Isère: Une assistante maternelle mise en examen pour «violences aggravées» sur un bébé

FAITS DIVERS Une assistante maternelle iséroise est suspectée de maltraitance sur un bébé dont elle avait la garde…

J.Lau. avec AFP

— 

Photo d'illustration de la gendarmerie. SIPA
Photo d'illustration de la gendarmerie. SIPA — F. Lodi

Une assistante maternelle a été mise en examen mercredi pour « violences aggravées sur mineur de moins de 15 ans par personne ayant autorité ». Cette trentenaire est suspectée d’avoir maltraité à plusieurs reprises un bébé dont elle avait la garde, a indiqué jeudi le parquet de Bourgoin-Jallieu (Isère), confirmant une information du Dauphiné Libéré. Placée sous contrôle judiciaire, la jeune femme exerçant sa profession à proximité de La Tour-du-Pin (Isère) aurait provoqué le malaise de la petite fille d’un an.

Celle-ci a été conduite vendredi dernier à l’hôpital mère-enfant de Bron (Rhône). L’équipe médicale de l’établissement près de Lyon a alors constaté que l’enfant présentait tous les symptômes du syndrome du « bébé secoué ». Les médecins ont donc signalé aux autorités des suspicions de maltraitance.

« Au moins deux épisodes de maltraitance à des âges différents »

« L’enfant est sortie de réanimation », a précisé le parquet, qui s’est refusé à tout autre commentaire. Les parents de la petite fille ont été mis hors de cause. Au cours de sa garde à vue, prolongée de 24 heures lundi, l’assistante maternelle a dans un premier temps « nié les faits, avant de les reconnaître lors de sa première comparution devant le magistrat instructeur », indique Le Dauphiné Libéré.

« Les premiers éléments permettent d’indiquer qu’il y a eu au moins deux épisodes à des âges différents », a confié au quotidien régional, Dietlind Baudoin, la procureure de la République de Bourgoin-Jallieu. L’enquête a été confiée à la gendarmerie de la Tour-du-Pin.