Amiens: Le beau-père de Kléony reconnaît les «violences» qui ont entraîné la mort de la fillette

FAIT DIVERS La mère de la fillette décédée samedi et son compagnon devraient être présentés à un juge ce jeudi...

20 Minutes avec AFP

— 

Police judiciaire. (Illustration)
Police judiciaire. (Illustration) — SIPA

Il est passé aux aveux. Le beau-père de la petite Kléony a reconnu mercredi être l’auteur des violences qui ont conduit à la mort de la fillette, samedi dernier, a indiqué le procureur de la république d’Amiens. Placés en garde-à-vue mardi, l’homme de 31 ans et la mère de la fillette devraient être présentés à un juge d’instruction jeudi, sans doute pour être mis en examen.

« L’enquête de flagrance se poursuit désormais, notamment sous la qualification criminelle d’homicide volontaire aggravé et violences habituelles aggravées », avait indiqué mardi le procureur de la République d’Amiens, Alexandre De Bosschère, dans un communiqué.

Traumatisme crânien

Kleony, 4 ans, avait été hospitalisée dans un état grave dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 novembre, à la suite, selon sa mère, d’un choc avec un véhicule automobile ayant pris la fuite, rapporte le parquet.

« Les premiers actes d’enquête réalisés par les policiers du commissariat d’Amiens, ainsi que les investigations médico-légales ont mis en évidence des incohérences dans le récit des faits et révélé des faits de violences graves sur cette enfant », notamment un traumatisme crânien, a ajouté le magistrat. La famille vit à Amiens et les quatre autres enfants vivant avec eux, âgés de deux à 14 ans, ont tous fait l’objet d’une ordonnance de placement provisoire du parquet le 22 novembre.