Lot: Il avait tiré sur une maison, un chasseur toulousain convoqué devant la justice

CHASSE Convoqué devant le tribunal de Cahors, le chasseur a été confondu par la balle logée dans la maison…

B.C.

— 

Un chasseur avec son fusil (illustration).
Un chasseur avec son fusil (illustration). — Vincent Wartner / 20 Minutes

La balistique a parlé. Le 14 octobre, une battue aux sangliers menée sur la commune de Montdoumerc, dans le Lot, aurait pu mal tourner. En milieu d’après-midi, la balle d’un chasseur est venue se loger dans le mur d’une maison d’habitation, à deux mètres de hauteur.

Rapidement sur place, les gendarmes de Lalbenque, épaulés par deux inspecteurs de l’office national de la chasse et de la faune sauvage, vont procéder au contrôle du directeur de battue et des treize chasseurs qui y participent.

Deux tirs

Grâce à une caméra endoscopique, ils vont récupérer la balle de type « Brenneke ». Et de remonter ainsi jusqu’au tireur indique la gendarmerie du Lot. Ce dernier, un Toulousain de 75 ans, avait quitté son poste et tiré à deux reprises alors qu’il se trouvait à 130 mètres de la maison.

Entendu, il est convoqué devant le tribunal de Cahors en juin prochain pour « mise en danger par violation manifestement délibérée d’une obligation réglementaire de sécurité et de prudence ».