Besançon: Suspecté d'avoir tué son codétenu en prison, un homme de 19 ans mis en examen

MEURTRE Après la mort d’un prisonnier probablement asphyxié dans sa cellule à la maison d’arrêt de Besançon (Doubs), son codétenu, âgé de 19 ans, a été mis en examen cinq jours après…

B.P. avec AFP

— 

Les faits se sont produits dans une cellule de la prison de Besançon. Illustration
Les faits se sont produits dans une cellule de la prison de Besançon. Illustration — G . VARELA / 20 MINUTES

Les faits datent du 17 novembre. Mais le récit complet a été effectué ce jeudi, à l’AFP notamment, par le procureur de la République de Besançon (Doubs). A l’ouverture des portes des cellules de la prison de cité bisontine à 7 heures ce matin-là, les surveillants ont remarqué qu’un détenu « ne répondait pas à l’appel », avant de découvrir son corps sous des draps.

Observant des blessures sur sa tête et des objets coupants dans la cellule, les gardiens ont alors extrait son codétenu. Suspecté d’avoir asphyxié la victime de 26 ans, il a été placé à l’isolement, et mis en examen après l’ouverture d’une enquête. A 19 ans, l’homme - condamné pour violences et extorsion - nie les faits. Le rapport du médecin légiste est encore attendu.