Affaire Benalla: L'un des commissaires mis en examen vient de reprendre du service en Alsace

POLICE Quatre mois après l’affaire Benalla dans laquelle il a été mis en examen, le commissaire de police Maxence Creusat, suspendu depuis, a été réintégré à la tête de la circonscription de Haguenau (Bas-Rhin)…

B.P.

— 

Maxence Creusat, mis en examen, a été entendu ce le 12 septembre par les sénateurs de la commission d'enquête. Illustration
Maxence Creusat, mis en examen, a été entendu ce le 12 septembre par les sénateurs de la commission d'enquête. Illustration — AFP

Le commissaire de police Maxence Creusat a repris du service. Quatre mois après l'affaire Benalla dans laquelle il a été mis en examen, le quotidien régional  L'Alsace précise qu’il a été installé ce lundi à Haguenau (Bas-Rhin), une ville du nord de la région d’un peu moins de 35.000 habitants, confirmant  une information du site Les Jours publiée trois jours plus tôt.

Jusqu’ici à la Direction de l’ordre public et la circulation de la préfecture de police de Paris, Maxence Creusat est soupçonné d’avoir extrait et fourni des images de vidéosurveillance de la ville au chargé de mission de l'Elysée. Ce pourquoi il a été mis en examen pour « violation du secret professionnel » et « détournement d’images issues d’un système de vidéoprotection ».

Trois policiers suspendus et mis en examen dans l’enquête

Comme lui, deux autres policiers avaient été suspendus après la révélation des images sur lesquelles on voit Alexandre Benalla violenter un manifestant par Le Monde en juillet. Entendu au Sénat le 12 septembre, Maxence Creusat, 31 ans et originaire d’Alsace, a donc été réintégré à la tête de la circonscription de sécurité publique de Haguenau, un poste vacant depuis le début de l’été.