Besançon: Après le meurtre d'une femme en pleine rue, son mari arrêté en Grèce accepte l'extradition

ENQUETE Après la mort d’une femme tuée à coups de couteau en pleine rue à Besançon (Doubs) et l’arrestation de son mari en Grèce, ce dernier, principal suspect des enquêteurs, a accepté d’être extradé…

B.P. avec AFP

— 

Le mari est le principal suspect des enquêteurs. Illustration
Le mari est le principal suspect des enquêteurs. Illustration — SIPA

Sa mort a suscité une vive émotion à Besançon (Doubs). Logée dans un foyer pour victimes de violences conjugales, une Afghane de 34 ans a été tuée en pleine rue et pleine journée à coups de couteau au torse et au cou le 30 octobre. Principal suspect des enquêteurs, son mari a été arrêté à l'aéroport d'Athènes (Grèce) trois jours plus tard, après diffusion d’un mandat d’arrêt européen.

D’après les déclarations du procureur de la République de Besançon à l’AFP, l’homme, âgé de 38 ans, a depuis accepté l’extradition. Il le sera « selon toute vraisemblance, dans moins d’un mois », dixit Étienne Manteaux. Après son arrivée à Paris, le meurtrier présumé de son épouse sera déféré devant un juge d’instruction du tribunal de Besançon, selon la même source.

Mère de trois enfants de 9 à 16 ans

Par le passé, cette maman de trois enfants de 9, 12 et 16 ans avait déposé plusieurs plaintes contre son mari, pour violences volontaires sur conjoint, violences aggravées et menaces de mort réitérées. Après avoir demandé le divorce, elle avait par ailleurs obtenu en juillet une ordonnance de protection délivrée par un juge des affaires familiales, interdisant à son mari de l’approcher.