Rennes: Le trafic d’héroïne était une histoire de famille, sept personnes interpellées

DROGUE Une somme de 14.000 euros et 155 grammes de poudre ont été retrouvés lors des perquisitions menées lundi...

Jérôme Gicquel

— 

Des cristaux d'héroïne (illustration).
Des cristaux d'héroïne (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

Sept personnes d’une même famille, toutes originaires de Roumanie, ont été interpellées lundi à Rennes par les policiers de la brigade des stupéfiants et de la brigade anticriminalité. Elles sont soupçonnées d’avoir monté un trafic d’héroïne sur le quartier de la Poterie, au sud de Rennes.

L’enquête a démarré au mois de septembre après un renseignement anonyme. Les policiers ont découvert que de nombreux toxicomanes venaient se fournir en héroïne, vendue à bas prix, dans un squat du quartier. Après plusieurs semaines de surveillance, l’opération a été déclenchée lundi.

Trois comparutions immédiates ce mercredi

Elle a débouché sur l’interpellation de sept personnes d’une même famille, soupçonnées d’être à la tête de ce trafic. Lors des perquisitions menées dans le squat et dans un appartement dans le quartier de Maurepas, les policiers ont mis la main sur une somme d’argent de 14.000 euros en liquide et sur 155 grammes de poudre.

En garde à vue, tous les suspects ont nié les faits. Trois d’entre eux, une mère, sa fille et son gendre, devaient être jugés en comparution immédiate ce mercredi après-midi. Deux autres membres de la famille seront convoqués devant la justice tandis que les deux derniers ont été relâchés.