Dordogne: Une seconde employée de la Poste s’est suicidée

FAITS DIVERS Le mercredi 24 octobre, une factrice qui travaillait à Sarlat, dans le sud de la Dordogne, a mis fin à ses jours. Ce mercredi, une autre employée de la Poste s’est tuée à Saint-Astier, dans le même département…

E.P.

— 

Illustration du logo de La Poste.
Illustration du logo de La Poste. — ALLILI MOURAD/SIPA

Une postière du bureau de Saint-Astier, en Dordogne, a mis fin à ses jours, ce mercredi au domicile de ses parents, rapporte Sud-Ouest. Un suicide qui intervient seulement quelques jours après celui d' une autre factrice à Sarlat, dans le sud du département. Ses collègues de Sarlat et de Siorac-en-Périgord ont exercé leur droit de retrait pendant plusieurs jours évoquant des faits de « harcèlement managérial ».

L’employée de la Poste de Saint-Astier, âgée de 52 ans, était en arrêt longue durée depuis fin 2015. Le matin même du jour où elle est passée à l’acte, elle avait rencontré Stéphane Greffe, délégué syndical Force Ouvrière de La Poste, et aurait fait part de sa souffrance au travail. Le syndicaliste n’a pas eu le temps d’alerter sa hiérarchie.