Strasbourg: Trois surveillants gardés à vue après l'agression d'un détenu

PRISON Après l’agression de deux de leurs collègues par un détenu, trois surveillants de la prison de Strasbourg (Bas-Rhin) ont été placés en garde en vue après des violences sur un de ses codétenus…

B.P.

— 

Dans la prison de l'Elsau à Strasbourg. Illustration
Dans la prison de l'Elsau à Strasbourg. Illustration — G . VARELA / 20 MINUTES

Les faits remontent au 28 octobre, et leur convocation à l’hôtel de police de Strasbourg (Bas-Rhin) à ce mercredi. Ainsi que le révèlent les Dernières Nouvelles d'Alsace, deux surveillants et une surveillante de la maison d’arrêt de l’Elsau ont été placés en garde à vue pour des faits de violence aggravée présumée par la sûreté départementale.

Dans ce même établissement en situation de surpopulation carcérale, deux surveillants ont été blessés à l’arme blanche à la sortie d’une cellule par un détenu qu’ils allaient chercher pour un parloir le 25 octobre en début d’après-midi, selon un récit du syndicat FO confirmé par la direction de la prison à nos confrères de France 3.

Deux surveillants relâchés dans la soirée

Selon nos confrères, les deux événements ne seraient pas sans lien. Car trois jours plus tard, un des trois codétenus de l’agresseur aurait été violenté dans un couloir par un surveillant, sous les yeux deux collègues. Des coups filmés par des caméras de vidéosurveillance. Ce mercredi soir, deux d’entre eux sont sortis de garde à vue.

D’après la même source, l’auteur présumé des coups âgé de 39 ans pourrait être placé sous contrôle judiciaire avant une comparution devant le tribunal correctionnel dans les semaines à venir. Le quotidien régional rappelle que l’agresseur des surveillants, lui, a été condamné à quatre ans ferme pour ces faits puis transféré à Epinal (Vosges).