Dordogne: Des employés de La Poste exercent leur droit de retrait après le suicide d’une factrice

SUICIDE Elle se serait plainte de «harcèlement quotidien» de la part de sa direction…

C.C.

— 

Illustration du logo de La Poste.
Illustration du logo de La Poste. — ALLILI MOURAD/SIPA

Les plateformes de distribution du courrier de Sarlat et de Siorac-en-Périgord en Dordogne sont à l’arrêt ce jeudi. Les salariés exercent leur droit de retrait après le suicide d’une de leurs collègues, une factrice, mercredi. En arrêt de travail depuis trois mois, elle se serait plainte de « harcèlement » de la part de la direction, rapporte Sud Ouest.

Agée de 44 ans, cette mère d’un enfant avait déjà fait une tentative de suicide, il y a quelques semaines. Elle travaillait sur la plateforme de Sarlat. En colère, ses collègues attendent maintenant une possible réunion de médiation avec la direction, soutenus par leurs camarades du site de Siorac-en-Périgord avec qui ils travaillent tous les jours.

Un autre facteur mis à pied pour un accrochage avec sa direction

La tension semble extrêmement forte aussi sur cette plateforme puisque, ce mercredi, un facteur a lui été mis à pied après un violent accrochage avec sa direction à la sortie d’une réunion sur la réorganisation du travail.

Les salariés dénoncent des conditions de travail dégradées et des pressions. Il n’y a eu aucune distribution de courrier dans les deux secteurs.

Nouveau suicide d'un cadre de La Poste en Bretagne