Bourg-en-Bresse: «Je me suis dit que j'allais mourir»… Un homme de 19 ans raconte son enlèvement

FAITS DIVERS Corentin a été enlevé par quatre hommes le 11 octobre en pleine journée, à Bourg-en-Bresse. Il raconte comment il avait vécu l’enfer avant d’échapper à ses ravisseurs…

J.Lau.

— 

Photo d'illustration d'un véhicule de police.
Photo d'illustration d'un véhicule de police. — F. Lodi / Sipa

Corentin avoue « sortir avec la boule au ventre » depuis le 11 octobre. Ce jour-là, en début d’après-midi, à 100 mètres de son domicile à Bourg-en-Bresse (Ain), l’homme de 19 ans s’est approché d’une Audi A3 pour indiquer une direction au conducteur. Il a aussitôt « reçu un coup derrière la tête » et s’est retrouvé « embarqué de force » dans le véhicule, comme il le raconte au Progrès.

Deux des quatre hommes l’ayant kidnappé ont alors pointé un Beretta 9 mm sur sa tempe. Frappé et privé de toutes ses affaires, dont son téléphone et sa carte bancaire, il est emmené dans un bois, à Certines, où il a subi des coups de bâton et de crosse de revolver sur la tête. Les agresseurs ont retiré 100 euros sur son compte avant de le jeter dans le coffre de l’Audi et de le conduire dans un autre bois, à Jasseron.

Vingt-cinq infractions reprochées à trois des agresseurs présumés

« Je me suis dit que j’allais mourir, alors il fallait tenter quelque chose », explique Corentin. Il est parvenu à se débattre, à s’échapper et à escalader le grillage le séparant de l’autoroute A40, torse nu, une chaussure au pied et le visage en sang. Une borne téléphonique sur l’autoroute lui a permis de prévenir les secours.

Hospitalisé dans un état critique pour une blessure au rein notamment, il a retrouvé son domicile une semaine plus tard. D’après Le Progrès, trois des quatre agresseurs présumés ont été interpellés le 16 octobre à Divonne-les-Bains et écroués. Outre l’enlèvement de Corentin, 25 infractions pour vols et agressions leur sont reprochées.