Zoo de Doué-la-Fontaine: Un rhinocéros noir meurt après un prélèvement de semence

ENVIRONNEMENT Kata-Kata, 28 ans, est décédé à la suite d'une intervention chirugicale visant à assurer sa reproduction...

F.B.

— 

Kata-Kata, rhinocéros du zoo de Doué-la-Fontaine.
Kata-Kata, rhinocéros du zoo de Doué-la-Fontaine. — F.Gay/Bioparc

Il était présent depuis quatorze ans au Bioparc de Doué-la-Fontaine (Maine-et-Loire) dont il était l’un des animaux vedettes. Kata-Kata, un rhinocéros noir mâle âgé de 28 ans, est décédé en fin de semaine dernière, a annoncé la direction du zoo. L’imposant mammifère (1,1 tonne) est « mort d’une complication très rare à la suite d’une intervention médicale pratiquée par des vétérinaires spécialisés ».

Concrètement, un prélèvement de sperme a été effectué par l’équipe médicale du Bioparc afin « d’inséminer la femelle Tisa ». Un acte sous anesthésie générale « régulièrement pratiqué chez cette espèce menacée quand l’animal présente des problèmes de fertilité ou quand il convient de sauvegarder son potentiel génétique pour des utilisations futures », précise le zoo.

Il sera exposé au muséum de Bordeaux

Mais « malheureusement, lors de son couchage, Kata-Kata a subi un traumatisme mineur d’un de ses nerfs qui l’a empêché de recouvrer toute sa capacité à se déplacer ».
Ce problème locomoteur « a très vite engendré des complications cardiaques ». Les soins du personnel n’auront pas suffi à le sauver. Ce rhinocéros noir, dont l’espèce se limite désormais à quelques milliers d’individus dans le monde, sera naturalisé et exposé au Muséum d’histoire naturelle de Bordeaux.

Quant aux résultats de l’insémination artificielle. Ils seront connus dans quelques mois, « avec l’espoir de perpétuer sa lignée », espère le Bioparc de Doué-la-Fontaine. En septembre 2017, Tisa avait pourtant donné naissance à un bébé rhino, issu d'un accouplement avec Kata-Kata, mais il n'avait pas survécu plus de quelques minutes. L'événement était très attendu car il s'agissait d'une première dans un zoo français.