Créteil: Enquête ouverte après la découverte de tags antisémites près de la faculté de médecine

ANTISÉMITISME Les inscriptions visaient le doyen par intérim de la fac de médecine de Créteil. Ce dernier a déposé plainte lundi en fin d’après-midi…

Thibaut Chevillard

— 

Un véhicule de police. Illustration.
Un véhicule de police. Illustration. — F. Lodi / Sipa

Début septembre, des tags antisémites étaient découverts sur le campus de l’université Grenoble-Alpes. Au début du mois, c’est dans une salle de classe de la prestigieuse école de commerce HEC qu'étaient retrouvés, dessinés sur un tableau, des croix gammées, des croix celtiques et les mots « Juden ». Cette fois, c’est tout près de la face de médecine de Créteil qu’ont été tagués des insultes antisémites visant le doyen par intérim de la fac, apprend 20 Minutes de sources concordantes.

Les inscriptions ont été découvertes vendredi 19 octobre, sur le mur d’un pavillon mitoyen de la fac, rue du général Sarrail. Outre les propos insultants, les initiales de ce cadre de l’université avaient été peintes. Pour cela, les auteurs ont utilisé une bombe de peinture noire. La personne visée par ces propos a déposé plainte lundi en fin d’après-midi au commissariat de Créteil, chargé des investigations, pour injures publiques.

L’Université dénonce une « action inacceptable »

Contactée par 20 Minutes, l' Université Paris-Est-Créteil indique que son président Jean-Luc Dubois-Randé, « et son équipe dénoncent avec la plus grande vigueur les inscriptions injurieuses peintes sur le mur d’une maison particulière à proximité de la faculté de médecine, portant atteinte à un membre de l’UPEC ainsi qu’à toute l’université ». Avant d’ajouter : « La direction prendra toutes mesures nécessaires pour que ce type d’action inacceptable ne se reproduise pas. »