Les voleurs avaient un faible pour les câbles de cuivre (illustration).
Les voleurs avaient un faible pour les câbles de cuivre (illustration). — M.Libert / Archives 20 Minutes

FAITS DIVERS

Nord: Une déchetterie était devenue leur caverne d'Ali Baba

Deux individus s’approvisionnaient presque quotidiennement en métaux dans une déchetterie près de Valenciennes…

  • Deux voleurs visitaient une déchetterie presque chaque soir.
  • Depuis six mois, ils y dérobaient notamment des câbles et du cuivre.
  • Ils ont été interpellés en flagrant délit par les gendarmes.

Les gendarmes du Nord ont interpellé deux hommes qui dérobaient régulièrement divers objets dans une déchetterie à Orchies, près de Valenciennes. Leur manège aura duré tout de même environ six mois.

C’est une routine bien rodée qui aurait pu durer encore longtemps si une patrouille de gendarmerie ne s’était pas rendue à la déchetterie d’Orchies. Sur place, un employé a expliqué aux militaires avoir remarqué que depuis six mois, deux hommes venaient régulièrement sur le site pour y dérober, entre autres, du câble, du cuivre et aussi des batteries.

Les gendarmes montent une embuscade

Les voleurs sont tellement assidus et réguliers que l’employé est même en mesure de donner aux gendarmes une plage horaire pour tenter de les pincer. Ainsi, les militaires ont décidé de se mettre en embuscade le soir même, peu après 20h. Et ils n’ont pas eu à attendre longtemps avant d’observer deux hommes sortir de la déchetterie par un trou pratiqué dans le grillage de l’enceinte.

Les visiteurs du soir ont été interpellés les bras encore chargés de matériel, à savoir du câble et des pièces de robinetterie. Lors de leur audition, ils ont reconnu les faits de vols en réunion à la déchetterie sur la période avancée par l’employé.

Dans le cadre de l’enquête, les gendarmes ont diligenté une perquisition au domicile des suspects. Ils y ont découvert du câble en quantité, du cuivre, du plomb, de la robinetterie. Mais ils sont aussi tombés sur du matériel électronique, des téléviseurs et des ordinateurs fixes et portables.

Les suspects ont été déférés devant le parquet de Valenciennes, mardi. L’un fera l’objet d’une comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. L’autre a reçu une convocation par un officier de police judiciaire.