Alpes: Disparu en 2012, Kévin Faudel a-t-il croisé la route de Nordahl Lelandais?

FAITS DIVERS L’enquête a été rouverte…

J.S.-M.

— 

Nordahl Lelandais était entendu depuis la matinée du jeudi 29 mars sur les circonstances de la disparition d'Arthur Noyer.
Nordahl Lelandais était entendu depuis la matinée du jeudi 29 mars sur les circonstances de la disparition d'Arthur Noyer. — AFP

Une nuit d’avril 2012, Kévin Faudel a quitté, à pied, la communauté de Jansiac, un petit groupe qui tente de vivre en autonomie, dans les Alpes-de-Haute-Provence. Il devait se rendre en stop chez sa mère, en Bretagne. Dix jours plus tard, son père retrouvait ses papiers d’identité, à Jansiac, sans aucun autre élément d’explication sur cette mystérieuse disparition.

Les gendarmes ont clôturé leur enquête en mars 2017. Elle a été rouverte en février dernier, car Kévin est susceptible d’avoir traversé la vallée de Rhône et l’Isère, des endroits fréquentés par Nordahl Lelandais.

900 dossiers examinés

« Sur 22 familles membre de l’association, 14 enquêtes, dont celle portant sur la disparition de Kévin, ont été soit rouvertes, soit réorientées », indique à La Provence Bernard Valezy, vice-président de l’association Assistance et recherche de personnes disparues (ARPD).

Les sept enquêteurs de la cellule Ariane, qui épluchent le passé de Nordahl Lelandais, examinent près de 900 dossiers d’homicides non résolus ou de disparition inquiétante. Ils les confrontent au « parcours de vie » de Nordahl Lelandais, qui a depuis reconnu l’enlèvement et le meurtre de Maëlys et le meurtre du caporal Arthur Noyer.