Affaire Sophie Le Tan: Le téléphone du suspect a «borné» à l'entrée de vallée de la Bruche

ENQUETE Le téléphone du principal suspect impliqué dans la disparition de Sophie Le Tan aurait borné à l'entrée de la vallée de la Bruche (Bas-Rhin), des recherches citoyennes sont organisées ce week-end…

G.V. avec AFP

— 

Dans la rue Perle, devant l'immeuble où vivait le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan.
Dans la rue Perle, devant l'immeuble où vivait le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan. — G. Varela / 20 Minutes

Où se trouve Sophie Le Tan ? Jeune étudiante de 20 ans a disparu depuis le 7 septembre dernier alors qu’elle se rendait, pour visiter un appartement, à Schiltigheim. Malgré les avancées notables des enquêteurs et les battues citoyennes, la jeune femme reste introuvable.

Selon des informations recueillies par Franceinfo, une nouvelle zone de recherche serait privilégiée par les enquêteurs. Elle s’étend sur une vingtaine de km2, à l’ouest de Strasbourg et à l’entrée de la vallée de la Bruche autour de trois villages proche de la route des vins. Le téléphone du principal suspect, Jean-Marc Reiser, aurait en effet borné dans le secteur juste après la disparition de la jeune femme. La zone est vallonnée et la forêt y est importante.

« L'espoir est toujours là »

Jeudi, la famille a été reçue à sa demande par la juge d’instruction chargée de l’affaire Eliette Roux. A l’issue de l’audition, l’avocat de la famille Me Welzer a expliqué qu’il y avait dans le dossier, « déjà beaucoup d’éléments accablants et ce n’est pas parce qu’il nie (Reiser) qu’il n’est pas coupable. » Un cousin de Sophie Le Tan a pris la parole au nom de la famille et déclaré : « Nous attendons que justice soit faite (…) et nous comptons sur les jours et les semaines à venir pour avoir de nouveaux éléments qui permettront de retrouver Sophie (…) L’espoir est toujours là. »

Sur la page Facebook Mobilisiation pour Sophie Le Tan, les membres appellent à de nouvelles battues citoyenne ce week-end dans le secteur où le téléphone a borné, soit près de Heilingenberg ou de Mollkirch.