Affaire Sophie Le Tan: Le principal suspect faisait des recherches Internet sur les conditions d'extradition

ENQUÊTE Des bâches retrouvées dans le véhicule de Jean-Marc Reiser, principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, sont en cours d’expertise alors que ses recherches sur Internet intriguent les enquêteurs…

G.V.

— 

Dans la rue Perle, devant l'immeuble où vivait le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan.
Dans la rue Perle, devant l'immeuble où vivait le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan. — G. Varela / 20 Minutes

L’enquête sur la disparition de Sophie Le Tan, une étudiante venue visiter un appartement à Schiltigheim (Bas-Rhin) il y a un mois, avance. Selon une information de Franceinfo, des bâches ont été retrouvées dans la voiture de Jean-Marc Reiser, le principal suspect mis en examen pour « assassinat, enlèvement et séquestration ». Ces bâches sont en cours d’analyses. Autre révélation, cette fois rapportée par nos confrères du journal Le Parisien, la quantité de sang mise en évidence dans la salle de bains grâce au produit Bluestar sur les murs et les tuyauteries, est importante.

Un fait trouble également les enquêteurs : la photo utilisée par le suspect pour illustrer son annonce immobilière – qui pourrait avoir été publiée pour tendre un piège selon l’avocat de la famille de Sophie Le Tan – était en réalité une photo de l’intérieur de l’appartement de sa mère, précise Franceinfo.

Ses voyages à l’étranger étudiés de près

Autre découverte des enquêteurs, Jean-Marc Reiser aurait effectué sur Internet des recherches portant sur les conventions d’extradition des ressortissants français à l’étranger, en particulier dans les pays asiatiques et africains, révèle encore Le Parisien. Les déplacements à l’étranger du principal suspect, qui pourraient être nombreux, vont être regardés de très près par les enquêteurs.