Roissy: Une voyageuse interceptée avec près de 600 cartouches de cigarettes dans ses valises

CONTREBANDE Il s’agit de « la plus grosse saisie de l’année » sur un voyageur « pour les douaniers de Roissy »…

20 Minutes avec AFP

— 

L'aéroport de Roissy est géré par ADP.
L'aéroport de Roissy est géré par ADP. — JOEL SAGET / AFP

Huit valises et 581 cartouches de cigarettes dedans. Les douanes de l’aéroport de Roissy ont annoncé avoir réalisé « la plus grosse saisie de l’année » sur un voyageur à l’aéroport Charles-de-Gaulle, fin septembre. Le 25 septembre, les douaniers avaient repéré une passagère en provenance de Bamako voyageant avec huit valises. Lors du contrôle d’un premier bagage, « les agents ont pu constater une importante quantité de cigarettes non déclarées par la passagère », qui a rapidement avoué la présence d’autres cartouches dans ses valises, a-t-on appris de même source.

Au total, 581 cartouches ont été trouvées, soit 116 kg de tabac d’une valeur marchande de plus de 46.400 euros sur le territoire français. La passagère a affirmé avoir été approchée à l’aéroport de Bamako par « une personne voulant profiter de la franchise de bagages qu’elle n’avait pas pleinement utilisée ». Selon ses explications, elle devait, contre quelques centaines d’euros, remettre la marchandise à un complice qui l’attendait dans la zone d’arrivée de l’aéroport parisien.

Trafic « de fourmi »

Deux jours plus tôt, près de 40 cartouches de cigarettes avaient été découvertes dans des compartiments cousus sur le revers de la robe d’une passagère, cette fois en provenance de Dakar.

Les personnes venant d’un pays en dehors de l’Union européenne peuvent entrer en France avec une seule cartouche de cigarettes. La douane surnomme trafic « de fourmi » le phénomène consistant à utiliser des voyageurs pour importer illégalement des cigarettes destinées au marché noir.

A Roissy près de 23,6 tonnes de tabac ont été saisies en 2017, dont la moitié a été découverte sur des passagers ou dans leurs bagages.