Paris: Décès d'un cheminot percuté par un train près de la gare Saint-Lazare

ACCIDENT Après cet accident mortel, le trafic des trains a été partiellement perturbé mercredi soir…

Floréal Hernandez

— 

Des rails SNCF. (Illustration)
Des rails SNCF. (Illustration) — VINCENT WARTNER / 20 Minutes
  • Une enquête judiciaire et une enquête interne à la SNCF sont en cours.
  • Le drame a eu lieu « dans une zone extrêmement dense, avec beaucoup de voies de circulation » et, à cet endroit, « la vitesse des trains est élevée », souligne un aiguilleur de la gare Saint-Lazare et Pont-Cardinet.

Le corps d’un cheminot​ de la SNCF a été retrouvé sur le bord des voies ferrées, mercredi soir peu après 22h30, à Pont-Cardinet (17e arrondissement), première gare après la gare Saint-Lazare. Cet homme de 55, « agent de signalisation et responsable de travaux », ans est décédé après avoir été « heurté par un train », a appris l’AFP jeudi auprès de la direction du groupe public ferroviaire. Cet accident a entraîné des perturbations sur le trafic des trains.

Les circonstances du décès sont pour l’instant inconnu. « Une enquête judiciaire est en cours et une enquête interne a été demandée par le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) », a ajouté un porte-parole de la SNCF.

Selon les pompiers de Paris, qui sont intervenus mercredi soir, le corps de la victime a été retrouvé Le cheminot « est décédé à la suite d’un choc avec un train Transilien de la ligne J », a précisé un porte-parole des pompiers.

Un autre accident mortel dans la veille dans les Hautes-Pyrénées

Le drame a eu lieu « dans une zone extrêmement dense, avec beaucoup de voies de circulation » et, à cet endroit, « la vitesse des trains est élevée », a indiqué un aiguilleur de la gare Saint-Lazare et Pont-Cardinet.

La mort de ce cheminot survient après le décès dans la nuit de mardi à mercredi de deux ouvriers d’une entreprise privée sous-traitante de la SNCF, qui effectuaient des travaux sur une voie ferrée dans les Hautes-Pyrénées. Deux autres ouvriers avaient été grièvement blessés dans une collision entre des engins de chantier à Péré, entre Montréjeau et Tarbes.

Après ce « nouvel accident mortel à la SNCF, à Paris-Saint-Lazare », la CGT-Cheminots « dénonce les conditions de plus en plus précaires du travail, notamment en région parisienne », a déclaré à l’AFP Laurent Brun, secrétaire général du premier syndicat de la SNCF. « Le risque ferroviaire » a été « négligé ces dernières années pour cause de productivité », a déploré Laurent Brun.