Gironde: Une vingtaine d’agressions de pompiers depuis le début de l’année

VIOLENCES Un protocole départemental a été mis en place en 2015 pour une meilleure coordination entre les forces de l’ordre et les pompiers…

M.B.

— 

Une intervention nocturne de sapeurs-pompiers (illustration).
Une intervention nocturne de sapeurs-pompiers (illustration). — M. Frénois / ANP / 20 Minutes

Au cœur de l’été, l’affaire avait été largement relayée, et avait suscité l’indignation de l’Union départementale des sapeurs-pompiers de la Gironde. Dans la nuit du 28 au 29 juillet, alors qu’ils déposaient une victime aux urgences de la polyclinique de Lesparre-Médoc suite à une rixe, des pompiers avaient été agressés. Leur véhicule avait été dégradé, un pompier avait été blessé avec plusieurs jours d’interruption de travail, ainsi qu’un gendarme venu interpeller les agresseurs.

La préfecture de la Gironde a indiqué mercredi que, depuis le début de l’année 2018, 21 faits ayant donné lieu à une plainte pour des actes de violence et d’outrages à l’égard de pompiers, ont été recensés. Ceci dans un contexte où le nombre d’interventions du Sdis a augmenté de 8 % en 2018, avec près de 12.000 opérations par mois. A ce stade, le nombre d’agressions ne semble toutefois pas augmenter, puisqu’en 2017, 35 faits de ce type avaient été relevés.

« Remontées d’informations systématiques »

Face à ce phénomène, un protocole départemental a été mis en place en juillet 2015 « visant à permettre une meilleure coordination entre les forces de l’ordre et les pompiers, pour mieux prévenir les agressions et à faciliter le dépôt de plainte des pompiers ». Depuis janvier 2018 le parquet a été intégré dans ce protocole.

« Aujourd’hui, les cas d’incivilité rencontrés en intervention font l’objet de remontées d’informations systématiques de la part des agents auprès des services compétents du Sdis, puis d’une déclaration sur un logiciel national. »