Hautes-Pyrénées: Deux morts et deux blessés dans une collision d'engins de chantier sur une voie SNCF

ACCIDENT Une collision entre deux engins de chantier a fait deux morts et deux blessés dans la nuit. Les victimes travaillaient sur un chantier de réfection des voies SNCF, dans les Hautes-Pyrénées…

H.M. avec AFP

— 

Un chantier nocturne sur des voies SNCF. Illustration
Un chantier nocturne sur des voies SNCF. Illustration — M.LIBERT/20 MINUTES

Le scénario du drame reste encore à éclaircir. Deux hommes, âgés de 33 et 55 ans, ont perdu la vie et deux autres ont été blessés dans la nuit de mardi à mercredi dans un accident survenu sur un chantier ferroviaire de la SNCF.

Vers 4h10 du matin, deux engins opérant sur les voies sont entrés en collision au niveau de la commune de Capvern​, dans les Hautes-Pyrénées, sur la ligne Toulouse-Tarbes.

Problème de frein ?

« Un véhicule, qui se trouvait apparemment en amont, sur la rampe de Capvern, n’a semble-t-il pas pu garder le contrôle en raison d’une défaillance du système de freinage, et est venu percuter un véhicule qui se trouvait en aval », a indiqué dans la matinée Pierre Aurignac, le procureur de la République de Tarbes.

Le magistrat, qui envisage d’ouvrir rapidement une information judiciaire pour « homicides involontaires », a aussi expliqué que des auditions étaient en cours sur place auprès des personnes présentes au moment de l’accident. Les engins en cause vont par ailleurs faire l’objet d’expertises.

Sur place, la préfecture a mis en place une cellule de soutien psychologique a été mise en place.

Le plus âgé des hommes décédés travaillait pour l’entreprise Engie Ineo. Le second était un employé du groupe Colas Rail, tout comme les deux blessés.

« L’ensemble des cheminots s’associe à la douleur des victimes, de leurs familles et de leurs collègues », a indiqué dès mercredi matin la direction régionale de la SNCF. La CGT Cheminots et SudRail ont aussi fait part de leur tristesse.

La commune de Capvern, dans les Hautes-Pyrénées.
La commune de Capvern, dans les Hautes-Pyrénées. - Map4News

L’enquête sur ce dramatique accident a été confiée aux brigades de recherche de gendarmerie de Bagnères-de-Bigorre et Lannemezan.

La circulation ferroviaire entre Tarbes et Montréjeau n’était pas rétablie en milieu de journée. Des autocars assuraient le transport des voyageurs par la route.