Lyon: La comptable arnaque plus de 73.000 à Pôle emploi en déclarant de faux salaires

ESCROQUERIE La femme, âgée de 54 ans et domiciliée à Saint-Priest, près de Lyon, a donné de faux bulletins de salaires à Pôle emploi pendant cinq ans...

E.F.

— 

Elle a escroqué Pôle emploi pendant cinq ans. Illustration.
Elle a escroqué Pôle emploi pendant cinq ans. Illustration. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Son manège a duré cinq ans. Une comptable de Saint-Priest, près de Lyon, est soupçonnée d’avoir escroqué 73.500 euros à Pôle emploi entre 2012 et 2017 en donnant à l’organisme de faux bulletins de salaire, rapporte Le Progrès.

Cette femme a basculé dans l’escroquerie après avoir cessé d’enchaîner les CDD et tenté, il y a quelques années, de travailler à son compte. Mais très vite, après un divorce et une succession de crédits, les dettes se sont accumulées.

Dates modifiées, salaires augmentés...

Pour percevoir des indemnités chômage de Pôle emploi, elle a alors falsifié d’anciens contrats de travail et bulletins de paie, en modifiant les dates et la durée de ces emplois et le montant de ses anciens salaires.

Pôle emploi a fini par soupçonner la fraude en remarquant des erreurs dans les documents transmis par la comptable et a porté plainte. Cette quinquagénaire, entendue cette semaine par les enquêteurs de la brigade de la délinquance astucieuse de la Sûreté, a reconnu les faits. Elle sera jugée dans les mois à venir, ajoute le quotidien régional.